Ma (première) galette des rois maison

La recette de la galette de rois juste après l’épiphanie? Je sais c’est dommage, mais voilà… Je n’en avais encore jamais faite une maison et donc j’ai gardé ce premier essai pour le 6 janvier… Mais après, rien ne vous empêche de manger une galette goût frangipane à un autre moment de l’année n’est-ce pas?

Donc… comme le veut la tradition, le 6 janvier est le jour où l’on déguste la galette des rois et où chacun espère (secrètement ou non) devenir roi ou reine de la journée. Nous n’avons évidemment pas failli à la tradition cette année. J’ai plutôt l’habitude de les acheter chez le boulanger, mais comme l’épiphanie tombait un dimanche cette année, je me suis dit que ce serait sympa de la préparer moi-même.

C’était donc mon premier essai de galette maison et autant au niveau gustatif, je suis entièrement satisfaite, je dois vous avouer qu’au niveau de l’aspect général de la galette, j’aimerais faire mieux la prochaine fois. Mais disons que pour une première fois, c’était assez réussi.

Pour réaliser ma galette, j’ai choisi la classique à la crème d’amande et j’ai parcouru différentes recettes sur le net. J’ai fait un petit mélange de tout ça pour la réaliser.

C’est parti!

Ingrédients:

  1. 2 rouleaux de pâte feuilletée du commerce (ou de la pâte feuilletée maison)
  2. 100 g de sucre
  3. 125 g de poudre d’amande
  4. 100 g de beurre mou
  5. 2 œufs
  6. 1 jaune d’œuf
  7. 1 sachet de sucre vanillé
  8. Arôme d’amande (selon le goût)
  9. Arôme de rhum (selon le goût)
  10. 1 fève (j’ai récupéré la fève d’une autre galette)

Préparation:

20190106_135508

Préchauffer votre four à 210°C.

20190106_140043Dans un saladier, cassez les œufs et ajoutez le sucre et le sucre vanillé. Battez bien le tout pour blanchir les œufs. Rajoutez les arômes selon votre goût. Attention cependant, car il s’agit de goûts très concentrés, allez-y donc avec parcimonie. Moi j’ai mis plus ou moins 2,5 ml par arôme. Mélangez bien le tout et goûter pour voir si cela vous plaît.

Rajoutez ensuite le beurre mou et travailler le mélange à la cuillère en bois. Lorsque le beurre est incorporé pour la plupart, rajoutez la poudre d’amande et mélangez bien jusqu’à obtention d’un beau mélange.

 

Sur une plaque allant au four, disposez un rond de pâte feuilleté (avec son papier cuisson) et piquez des trous dans le fond de la pâte. Badigeonnez, à l’aide d’un pinceau, le bord de la pâte à hauteur de 2 cm avec le jaune d’œuf dilué dans un peu d’eau. Étalez ensuite la crème d’amande sur la pâte feuilletée en prenant soin de ne pas déborder sur le bord badigeonné de jaune d’œuf. Placez alors la fève sur le haut de la galette. Déroulez le deuxième rouleau de pâte et placez-le au-dessus de l’autre en appuyant légèrement sur les bords avec le bout des doigts. Faites ensuite de petites encoches avec une fourchette. Lorsque les deux ronds de pâtes sont bien collés, tracez doucement le ‘dessin’ de votre galette à l’aide du dos d’un couteau fin. Pour ma part, j’ai choisi de faire des losanges. (Faites bien attention à ne pas transpercer la pâte). Faites ensuite quelques petits trous avec la pointe de votre couteau. A l’aide du pinceau, peignez la galette avec le reste de jaune d’œuf.

Enfournez pendant 30 minutes. Si vous remarquez que la galette dore trop après 15 ou 20  minutes, terminez la cuisson en mettant une feuille de papier aluminium dessus.

Lorsqu’elle est prête, sortez la du four et dégustez-la tiède.

Et c’est la Princesse qui a eu la fève! Autant vous dire qu’elle a aimé encore plus son morceau de galette 🙂

Comme je le disais plus haut, le goût m’a énormément plu. Il y a ce côté frangipane que j’aime vraiment beaucoup. Visuellement, j’aimerais faire mieux la prochaine fois. Elle n’a selon moi pas assez gonflé et a trop doré sur quelques parties et pas assez sur d’autres. Elle a malgré tout un aspect très « roots » et fait-maison que j’aime beaucoup malgré tout. Donc dans l’ensemble, je suis quand même satisfaite.

 

 

Les gaufres au lait d’amande et sucre de coco

J’ai reçu un gaufrier il y a quelques jours et je suis super contente! Parce que maintenant, je peux préparer des gaufres quand j’en ai envie. Vous l’aurez compris, j’adore les gaufres! Surtout lorsqu’elles sont douces et moelleuses. En plus là, avec la période hivernale et les fêtes qui arrivent, ça va être parfait!

J’ai testé ma première recette de gaufres en me laissant largement inspirer de la recette présente sur le site Ôdélices: « Gaufres de Cyril Lignac« . J’ai suivi les quantités et les étapes, mais j’ai choisi de modifier deux ingrédients: j’ai pris du lait d’amande et du sucre de fleur de coco. Je suis vraiment satisfaite du résultat, surtout au niveau du goût. Du côté texture, j’ai vite compris qu’il fallait 5 minutes de cuisson, sinon les gaufres ressortait vraiment trop ‘molles’.

Ingrédients:

  1. 250g de farine
  2. 1 sachet de levure chimique
  3. 1 sachet de sucre vanillé
  4. 40g de sucre de coco
  5. 2 œufs
  6. 500ml de lait d’amande
  7. 50g de beurre fondu (je l’ai fait fondre doucement au micro-ondes)
  8. 1 pincée de sel
  9. Huile végétale pour huiler les moules du gaufrier (j’ai utilisé de l’huile de tournesol)

Préparation:
J’ai choisi de mélanger tous les ingrédients au robot. Si vous n’en avez pas, vous pouvez évidemment tout faire à l’aide d’un fouet.

Commencez par mélanger la farine, la levure, le sucre et le sucre vanillé. Rajoutez ensuite les deux œufs et laissez bien mélanger le fouet du robot. Pendant que le robot mélange, rajoutez le lait par petits filets et laisser mélanger jusqu’à obtention d’une pâte bien lisse. Rajoutez ensuite le beurre fondu, le sel et mélangez bien.

Laissez reposer votre pâte au moins une heure au réfrigérateur.

Branchez le gaufrier et attendez qu’il soit chaud. Huilez les moules des deux côtés à l’aide d’un pinceau et préparez vos gaufres. Laissez les chauffer pendant 5 minutes.

Laissez refroidir vos gaufres sur la grille du four, l’une à côté de l’autre, afin qu’elles ne ramollissent pas trop.

Vous pouvez les manger nature, avec un de la pâte à tartiner au chocolat ou encore avec des fruits (bananes, myrtilles…)

Ici, elles ont en tout cas passé le test ultime: la princesse les adore!

gaufres

 

Spaghetti alle vongole maison [vidéo]

Si les pâtes c’est la vie. Alors les pâtes aux vongole, c’est le paradis!

Je pense pouvoir dire qu’il s’agit d’un de mes plats préférés. Quand il y en a sur la carte, en général je finis par prendre ce plat, même si j’hésite un peu en me disant que je ferais bien de changer pour une fois. Mais rien n’y fait, les vongole m’appellent! Même si je dois avouer que mes dernières expériences dans différents restaurants de la capitale ne m’ont pas entièrement convaincues. D’ailleurs, les meilleurs plats aux vongole que je connaisse sont ceux que je mange dans les Pouilles.

Tout ça pour dire qu’il y a quelque temps, j’ai eu une envie dingue de spaghetti aux vongole. J’en voulais tellement, mais je n’avais pas envie de tester un nouveau restaurant et risquer d’être déçue. Donc, je me suis dit « Allez Vaness, prépare-les toi-même! »

Et comment dire: on s’est juste régalés! Mon mari et moi avons tout simplement tout mangé. Il ne restait que les coquilles vides et les estomacs pleins.

Voici donc ma recette de « spaghetti alle vongole maison ». Par contre, dites-vous bien que ça ne se prépare pas à la va-vite, l’étape de nettoyage des coquillages peut prendre du temps, donc mettez-vous-y à temps.

Ingrédients:

  1. 500g de vongole (j’ai pris celles emballées sous vide du Delhaize, l’étiquette précise bien ‘vongole veraci’)
  2. 250g de spaghetti (pour ma part, c’est toujours les ‘numéro 12’ de De Cecco)
  3. 1 beau bouquet de persil frisé frais
  4. Huile d’olive vierge ou extra vierge (soyez généreux dans le dosage, on parle de cuisine italienne après tout 🙂 )
  5. 4 belles gousses d’ail
  6. 1 cube de bouillon pour pâtes et riz
  7. 125ml d’eau de cuisson des pâtes
  8. 6 à 7 belles tomates cerises
  9. 1 verre de vin blanc (j’ai pris un Chardonnay de la région du Salento (évidemment) et utilisé un verre pour préparer le plat et le reste de la bouteille on l’a bu en mangeant)
  10. Fleur de sel de Guérande
  11. Poivre noir
  12. Gros sel (pour le nettoyage des vongole)

Préparation:
Lorsque vous achetez le paquet de palourdes, celles-ci sont encore vivante dans leur eau et il est donc impératif de bien les nettoyer avant tout. Le nettoyage n’est pas compliqué, mais il est par contre chronophage. Donc, pour nettoyer vos coquillages, prenez un saladier et remplissez-le à moitié d’eau froide. Rajoutez pas mal de gros sel dans l’eau et mettez-y ensuite les palourdes. Là, il vous faut mettre les mains à l’eau et retourner et mélanger sans cesse les palourdes dans l’eau pendant une bonne dizaine de minutes. Vous allez voir que l’eau va devenir plus foncée. Il faut alors verser l’eau avec les palourdes au-dessus d’une passoire, rincez le saladier et recommencer. Vous devez faire cela jusqu’à ce que l’eau reste claire après vos manipulations. Cette étape un peu fastidieuse je dois l’avouer vous permettra d’éviter les grains de sable lors de la dégustation.

Quand vos palourdes sont nettoyées, réservez-les le temps de mettre en place les autres ingrédients. Découpez vos tomates cerises en deux, écrasez ou émincez l’ail et ciselez finement le persil.  20180709_193127

Dans une poêle, faites chauffer l’huile d’olive à feu moyen-doux, baissez le feu et faites ensuite revenir l’ail et le persil à feu doux. Laissez quelques minutes en mélangeant bien. Rajoutez ensuite vos palourdes, augmentez le feu et laissez cuire à couvert pendant 5 minutes jusqu’à ce qu’elles s’ouvrent. (Les palourdes qui ne s’ouvrent pas ne sont pas bonnes à manger à priori, donc enlevez-les du plat s’il y en a)

Pendant ce temps, mettez à bouillir une casserole d’eau salée pour vos spaghetti, avec le cube de bouillon. Faites cuire vos pâtes ‘al dente’ selon les instructions du paquet. Réservez

Lorsque vos palourdes sont ouvertes, rajoutez les toma;tes cerises, le verre de vin blanc et l’eau de cuisson des pâtes. Laissez ensuite s’évaporer à découvert, à feu moyen, pendant 5 minutes. Coupez le feu et réservez à couvert si vos spaghetti ne sont pas encore cuits.

Lorsque les pâtes sont prêtes, égouttez-les et rajoutez-les à la préparation aux vongole. Mélangez bien à feu vif pendant une bonne minute. Rajoutez un peu de fleur de sel Guérande et du poivre.

Servez bien chaud en rajoutant encore un peu de persil frais ciselé et dégustez votre plat accompagné d’un petit verre de vin blanc si le cœur vous en dit.

vongole

 

J’espère sincèrement que cette recette vous plaira. En tout cas, pour ma part c’est juste délicieux et j’ai hâte de la refaire.

Pour cet article, j’ai aussi tenté de faire une petite vidéo qui vous permet de visualiser tout ça. En espérant qu’elle vous plaise. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire.

Banana Bread Poire-Chocolat au pif

Mais qu’est-ce que ça faisait longtemps! Je suis là, après tellement de temps… mais me revoici! Et cette fois, pour une recette de banana bread que j’ai faite totalement au pif la semaine dernière. Ma belle-sœur m’avait apporté des bananes et de poires bio. Les bananes étaient bien mures et donc parfaites pour la recette. Il me restait des copeaux de chocolat dans mon placard et donc je me suis dit « Pourquoi pas? ». Parce que quand il y a du chocolat, tout va!

Moi qui était persuadée de ne pas aimer ça, j’ai été surprise par le goût et j’ai adoré, tout comme mon mari, ma fille et mes collègues 🙂

Allez, c’est parti!

Ingrédients:

  1. 2 bananes (bio) bien mures
  2. 1 belle poire (bio)
  3. 3 œufs (bio)
  4. 50g de sucre
  5. 100g de farine
  6. Copeaux de chocolat (selon le goût)
  7. 1cc. de baking powder
  8. 1cc. de bicarbonate alimentaire

Préparation:
Commencez par préchauffer votre four à 210°C.

Dans un saladier, écrasez bien les deux bananes à la fourchette. Rajoutez les œufs et mélangez bien jusqu’à obtention d’un mélange homogène. Rajoutez le sucre, la farine tamisée (mélangée au préalable avec le baking powder et le bicarbonate) et mélangez bien le tout. Laissez reposer.

Épluchez et épépinez la poire et découpez la grossièrement. Rajoutez la poire découpée à la préparation ainsi que les copeaux de chocolat et mélangez le tout.

Videz la préparation dans un moule à cake (beurré et fariné au préalable si ce n’est pas un moule en silicone) et enfournez pendant 35 minutes à 210°C. (Pour vérifier la cuisson, faites le test de la lame).

Vous avez là un bon banana bread, avec des morceaux de poires bien moelleux et un subtil goût de chocolat.

C’est bon, c’est sain, ça se mange sans fin!

20180422_201452

 

Inspiplat #4: Gnocchis à la sauce butternut onctueuse.

instasize_171105104302.pngLa saison des potimarons, citrouilles et autres courges étant officiellement ouverte, j’ai eu envie de préparer un plat à base de cet aliment. J’ai opté pour le butternut, car le goût me plaît beaucoup. Et ici, vu la taille de ce spécimen, y a eu de quoi faire!

J’ai d’abord pensé faire un bon potage, car vous le savez, les soupes j’adore ça, mais je me suis dit que ce serait trop classique, je voulais faire autre chose. J’ai donc regardé ce qu’il me restait dans le frigo et les placards et j’ai opté pour des gnocchis accompagnés d’une sauce onctueuse au butternut. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre pour être honnête et la surprise fut vraiment bonne. C’est parti pour la recette!

Ingrédients:

  1. 650g de butternut coupés en dés
  2. 1 gros oignon
  3. 2 belles gousses d’ail
  4. 300 à 350 ml de bouillon de volaille
  5. Huile d’olive
  6. Crème fraîche légère (au goût)
  7. Parmesan râpé
  8. Épices & condiments: sel, poivre, noix de muscade, poudres de curry, gingembre et paprika doux (quantités selon votre goût)
  9. Ustensile: mixeur à pied

Préparation:

Commencez par découper votre butternut en dés de plus ou moins 2 cm. Émincez finement l’oignon et écrasez l’ail. Dans une casserole, faites chauffer l’huile d’olive à feu moyen-doux et lorsqu’elle est chaude, faites-y revenir oignon et ail en mélangeant régulièrement pendant quelques minutes. Rajoutez ensuite les dés de butternut et assaisonnez-les de sel, poivre et noix de muscade selon votre goût et mélangez. Laissez sur le feu, à couvert, pendant une trentaine de minutes. Mélangez régulièrement pour que ça ne colle pas dans le fond de la casserole. Préparez votre bouillon de poule et réservez.

Lorsque les dés de courge sont bien ramollis, rajoutez au goût les poudres de gingembre, curry et paprika, ainsi que la quantité souhaitée de bouillon (moi j’en ai mis 325 ml à peu près). Mélangez un peu et mixer ensuite à l’aide de votre mixeur jusqu’à obtention d’une texture homogène et pas trop liquide. (Je conseille de rajouter le bouillon en plusieurs fois afin de s’assurer d’obtenir la texture souhaitée). Pour terminer, rajoutez la crème fraîche et mélangez. Laissez frémir à feu doux le temps de préparer les gnocchis.

Les gnocchis, je ne les ai pas fait moi-même, j’en avais un paquet dans mon frigo. Je les ai donc préparés selon les instructions de celui-ci.

Une fois vos gnocchis égouttés, dressez-les sur l’assiette et rajoutez la sauce butternut onctueuse. Parsemez de fromage râpé et mangez bien chaud. Vous aurez une sauce au goût doux et un peu sucré du butternut, relevé par les épices et l’ail. Plus le sâlé du fromage qui apporte la touche finale. Un super plat de dimanche en somme!

Ici, j’ai choisi les gnocchis, mais avec des pâtes style penne, ça marche très bien aussi.

 

20171105_1313302.jpg

Le butternut étant vraiment énorme, il m’en restait beaucoup, j’ai donc fait un velouté de butternut qu’on a dégusté pour le repas du soir. Avec quelques cerneaux de noix hachés pour donner du croquant, c’était délicieux. Notre dimanche aura vraiment été sous le signe de la cuisine automnale 🙂

20171105_192311

Le velouté 🙂

 

 

Le bon gâteau au chocolat tout moelleux

Avant tout, un mea culpa: ma dernière publication de recette date du 22 juin! Oh horreur! L’application bloc-notes de mon smartphone est pourtant pleine de recettes en attente d’être rédigées et publiées. Je n’ai pas d’excuse, si ce n’est le temps qui passe trop vite… Mais je vais quand même essayer de me faire pardonner pour ma négligence avec cette chouette recette de gâteau au chocolat tout moelleux, tout doux, tout réconfortant. C’est parti!

Ingrédients

  1. 165g de chocolat pâtissier (j’adore celui de la marque Jacques)
  2. 75g de sucre
  3. 1 sachet de sucre vanillé
  4. 50g de farine
  5. 150g de beurre fondu
  6. 4 oeufs
  7. 1 pincée de sel.
  8. Sucre impalpable (facultatif)

Commencez par préchauffer votre four à 150°.

Pour commencer, séparez le blanc des jaunes. Dans un bol, mélangez les jaunes d’œufs avec le sucre et le sucre vanillé jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Rajoutez ensuite le beurre fondu et mélangez bien jusqu’à obtention d’un mélange homogène. Faites fondre le chocolat au micro-ondes et rajoutez-le ensuite dans le bol et mélangez bien. Rajoutez la farine en la passant au tamis et mélangez. Réservez.

Battez les blancs d’œufs en neige avec une pincée de sel. Une fois les blancs d’œufs battus, rajoutez-les délicatement au mélange, par une sorte de mouvement ‘couvrant’. J’utilise une spatule pour cette opération, ça s’y prête bien. Le plus important est de ne pas mélanger trop vite.

Versez ensuite le tout dans un moule à gâteau et enfournez à 150° pendant plus ou moins 25 minutes. Lorsque c’est prêt, sortez le gâteau du four et laissez le refroidir avant de le démouler.

Si vous aimez, n’hésitez pas à le saupoudrer de sucre impalpable.

Voilà, c’est prêt!

J’avais ramené ce gâteau au boulot pour mon anniversaire, il a fait l’unanimité! 🙂

Inspiplat #3: Taboulé de Melis

Si on m’avait dit un jour que j’associerais le prénom de ma fille à un plat, j’aurais eu des doutes… Et si on m’avait dit que le plat en question était riche en légumes et légumineuses, j’aurais dit que c’est simplement impossible – Ma fille est une adorable princesse de 5 ans qui, comme la majorité des enfants de son âge sans doute, ne raffole pas forcément des légumes et encore moins quand ils sont crus – Pourtant, c’est bien le cas et autant vous dire que la maman en moi n’est pas peu fière 🙂

Il y a un peu plus d’une semaine, le ciel nous a gratifié d’un dimanche ensoleillé et de températures estivales. L’envie de cuisiner y était, mais j’avais vraiment envie de quelque chose de frais, facile et rapide. J’ai donc opté pour une salade de semoule de blé – style taboulé – préparée avec ce qu’il y avait dans le frigo et les placards. J’étais persuadée que ma fille ne mangerait presque rien, mais je me suis dit tant pis, elle goûtera et mangera ce qu’elle a envie. Et donc là (plus besoin de suspens car vous l’aurez déjà compris) elle a adoré et elle en a même repris.

Je vous propose donc de découvrir la recette de ce ‘Taboulé de Melis’:

Ingrédients:

  1. 2 sachets de couscous
  2. 2 tomates
  3. 1/2 concombre
  4. 1 conserve de pois chiches
  5. 1 poivron jaune
  6. 1 pomme (Pink Lady)
  7. Persil frais haché
  8. Beurre demi-sel
  9. Jus d’un demi citron
  10. Pour l’assaisonnement: mélange 4 huiles, huile de noix, épices mango curry, cumin, sel & poivre

Préparation:
Mettez de l’eau à bouillir dans une casserole et laissez le sachet de couscous comme indiqué sur le paquet. Lorsque le couscous est prêt, égrainez-le en rajoutant une noix de beurre demi-sel et une pincée de cumin (ou plus si vous préférez).

Ouvrez la conserve de pois chiches, rincez-les, égouttez-les bien et réservez.

Découpez ensuite finement tous les légumes en petits dés, ainsi que la pomme et hachez finement le persil frais.

Dans un saladier, mettez d’abord tous les légumes et la pomme et assaisonnez-les selon votre goût avec les huiles (faites attention avec l’huile de noix, elle est forte en goût et pourrait vite l’emporter sur le reste, j’en ai mis un peu pour donner ce petit goût qui fait toute la différence), les épices mango curry (de la marque Santa Maria – c’est délicieux!), du sel et poivre. Mélangez bien.

Rajoutez ensuite les graines de couscous, les pois chiches, le persil haché et le jus de citron et mélangez bien le tout. Si vous estimez qu’il faut plus de citron, n’hésitez pas à rajouter du jus. Comme toujours le mot d’ordre: GOÛTER!

Vous voici prêt(es) à déguster un plat léger, facile, frais et sain: idéal pour les belles journées ensoleillées qui s’annoncent 🙂

Petit plus: si vous achetez plus de citrons ou qu’il vous en reste, vous pourrez déguster le délicieux Taboulé de Melis avec une bonne citronnade faite maison – vous vous rappelez? ** C’est par ici **

 

20170611_125745

Le Taboulé de Melis prêt à être dégusté