Börek épinards-feta

Aaaaah le börek (prononcé beurek)! C’est juste hyper délicieux. J’adore la cuisine turque et le börek fait certainement partie de ce que je préfère. En même temps, une préparation salée, à la pâte croustillante, fourrée aux épinards et feta ou à la viande et aux oignons… Qui n’aime pas ça?

Je suis tombée il n’y a pas longtemps sur l’émission ‘Loïc, fou de cuisine’ et le börek était à l’honneur. Ça m’a simplement donné trop envie d’en préparer un moi-même. Parce que c’est clair, si j’arrive à le faire moi-même, croyez-moi que ce sera souvent au menu!

Voici le lien direct vers l’émission en question, où chaque étape est bien expliquée. N’ayant pas respecté les quantités données à la lettre, voici comment je l’ai préparé, en ayant suivi la recette, mais avec d’autres quantités.

C’est parti!

Ingrédients

  • 1 paquet de pâte filo du commerce
  • +/- 400g d’épinards frais
  • 200g de feta
  • 1 bonne poignée de persil plat
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • Graines de sésame noir
  • Sel & poivre
  • Huile d’olive
  • 2 œufs
  • +/- 2 cs de lait

Préparation

Commencez par préchauffer votre four à 180°C.

Émincez finement l’oignon et l’ail. Je le fais au hachoir, par à-coups (pour que ça ne se transforme pas en jus d’oignon).

Dans une sauteuse ou une casserole profonde, faites chauffer de l’huile d’olive et faites ensuite revenir l’oignon et l’ail à feu moyen pendant quelques minutes. Ajoutez les épinards et laissez-les réduire. Salez, poivrez et ajoutez des graines de sésame. Mélangez bien le tout.

Pendant que les épinards réduisent doucement, émiettez la feta à la fourchette dans un saladier. Mélangez la feta avec le persil plat ciselé. Rajoutez ensuite la préparation d’épinards encore chaude et mélangez bien de sorte que la feta se mélange bien au tout.

Prenez ensuite un bol pour préparer la dorure qui servira à faire coller la pâte filo et à donner une belle couleur lors de la cuisson. Battez deux œufs, rajoutez une bonne quantité d’huile d’olive et un peu de lait. Mélangez bien.

Sortez la pâte filo du frigo et posez une première feuille sur une planche ou un plan de travail propre et badigeonnez de dorure à l’aide d’un pinceau de cuisine. Prenez une deuxième feuille, superposez-la à la première et badigeonnez-la, si vous souhaitez mettre une troisième feuille, c’est possible aussi.

Prenez un peu de farce au épinards et étalez sur toute la largeur. Il ne faut pas que ce soit trop gros. Roulez ensuite le tout en un boudin. Formez ensuite une sorte d’escargot avec le boudin et placez le au milieu d’un plat rond allant au four préalablement huilé ou d’une poêle allant au four. Continuez à former des boudins de pâte filo et farce que vous enroulerez autour de votre premier ‘escargot’ jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de farce. Assurez-vous de former un börek ‘équilibré’ (qu’il n’y ait pas un côté plus gros que l’autre).

Lorsque le börek est formé, badigeonnez encore bien de dorure sur le dessus, dans les plis et sur le coté et parsemez de graines de sésame noir. Enfournez pendant 20 à 25 minutes. Sortez-le ensuite du four et dégustez chaud, tiède ou même froid, avec ou sans accompagnement. C’est vous qui voyez.

Avec cette délicieuse salade estivale aux pois chiches, dont je vous parle bientôt!

Penne aux pleurotes, courgette et crème

Il y a un peu plus d’une semaine, j’ai fait livrer un délicieux panier de légumes bio de chez eFarmz. Il y avait dedans, entre autres, une jolie courgette et de délicieuses pleurotes. Le lien s’est fait assez vite lorsque Monsieur a suggéré de cuisiner les champignons avec des pâtes. C’est parti pour cette top recette de penne aux pleurotes, courgette et crème.

Ingrédients

Ici pour 4 personnes:

  • 250g de penne
  • 100g de pleurotes
  • 1 courgette
  • 1 oignon jaune
  • 2 gousses d’ail
  • 1cc de fond de volaille
  • 200ml de crème fraiche
  • Parmesan râpé (quantité selon le goût)
  • Huile d’olive
  • Poivre et Sel

Préparation

Commencez par hacher finement l’oignon et l’ail. Découpez la courgette en julienne. Laver les pleurotes, séchez les bien et ensuite découpez-les en morceaux en séparant la tête de la queue.

Dans une casserole, faites bouillir une grande quantité d’eau salée et préparez les penne en les laissant dans l’eau 1 minute de moins que le temps indiqué sur le paquet. Égouttez-les et réservez-les lorsqu’elles sont prêtes.

Dans une sauteuse ou une poêle profonde, faites chauffer l’huile d’olive et faites-y ensuite revenir l’ail et l’oignon pendant quelques minutes. Rajoutez les pleurotes et la courgette, ainsi qu’une cuillère à café de fond de volaille. Mélangez bien le tout et laissez ensuite cuire à couvert pendant 7 à 8 minutes sur feu moyen-doux. Pensez à remuer de temps à autre.

Rajoutez la crème fraîche, le parmesan râpé et les penne et mélangez bien. Amenez à ébullition et baissez le feu ensuite et laissez encore 3 minutes sur feu doux. Si ça paraît un peu trop sec pour vous, n’hésitez pas à rajoutez un peu d’eau.

Ce plat est à servir bien chaud et pourquoi ne pas rajouter encore un peu de parmesan avant de déguster!

InspiPlat #5: Risotto ‘fond de frigo’ aux petits pois, scampis et mascarpone

L’inspiration en cuisine, parfois elle vient comme ça et parfois tu dois un peu la forcer. Ce soir je l’ai appelée de toutes mes forces tant je désespérais devant le vide intersidéral que représentait mon frigo. Du coup, j’ai fouillé aussi le congélateur et les placards pour un résultat qui, même si c’est moi qui le dis, était vraiment très réussi. Je souhaite donc vous partager cette recette de risotto aux petits pois, scampis et mascarpone. C’est parti!

Ingrédients

  • Scampis surgelés (il m’en restait une vingtaine)
  • Petits pois surgelés
  • Bouillon de volaille, préparez-en à peu près 800 ml
  • 180 g de riz à risotto
  • Mascarpone
  • Fromage râpé italien (ici du Grana Padano)
  • Sel et poivre
  • Huile d’olive

Préparation

Dans une poêle profonde ou un fait-tout, faites chauffer de l’huile d’olive à feu moyen et faites-y revenir vos scampis que vous aurez passés un peu sous l’eau chaude au préalable. Laissez-les sur le feu 1 minute en les retournant de sorte à ce qu’ils soient colorés de chaque coté. Réservez-les.

Montez un peu le feu sur moyen-vif et versez le riz à risotto dans la même poêle que celle où vous avez préparé les scampis et faites-le revenir à sec en mélangeant bien en continu pendant 1 à 2 minutes jusqu’à ce qu’il devienne un peu translucide et bien brillant. Versez ensuite 100 à 150 ml de bouillon sur le riz, laissez celui-ci s’évaporer un peu et ensuite baissez le feu sur moyen en mélanger régulièrement jusqu’à ce que le riz ait bien absorbé le bouillon.

Répétez avec une deuxième tournée de bouillon et rajoutez-y les petits pois selon la quantité que vous souhaitez. Mélangez bien, laisser le riz absorber le bouillon en vous assurant de mélanger très régulièrement.

C’est parti pour une troisième tournée de bouillon selon le même procédé: on mélange régulièrement et on s’assure que le bouillon soit bien absorbé par le riz. J’ai utilisé à peu près 600 ml de bouillon de volaille (mais je préfère toujours en préparer en quantité suffisante).

Assurez-vous également d’assaisonner selon votre goût pendant la cuisson. Le bouillon étant déjà pas mal salé, j’ai plutôt tendance à poivrer jusqu’à ce qu’il y ait juste cette petite note relevée.

En fin de cuisson, rajoutez 2 à 2,5 cuillères à soupe de mascarpone pour donner de l’onctuosité à votre risotto. Mélangez bien de sorte à ce que la totalité du riz et des petits pois soient bien imprégnés de mascarpone.

Baissez sur feu doux, ajoutez les scampis à votre préparation, mélangez bien le tout et laisser encore 3 à 4 minutes à couvert pour continuer la cuisson des scampis. Coupez ensuite le feu, parsemez de fromage râpé et mélangez bien.

C’est prêt et ça se déguste bien chaud! Je vous promets un plat réconfortant et goûteux.

Les scampis sont facultatifs, vous pouvez évidemment préparer ce risotto sans les y ajouter. Mais c’est super bon avec! :-p

Linguine, scampis coco et courgette

D’accord, je plaide coupable, ma dernière recette date de l’Épiphanie avec ma première galette des rois maison. Ça fait longtemps je sais, mais me voici de retour  avec une nouvelle recette faite de bonnes choses et surtout d’un ingrédient qui fait que la vie vaut d’être vécue, j’ai nommé les PÂTES!

Aujourd’hui, je vous propose une association sympa qui égaiera vos papilles et qui vous donnera, qui sait, une chouette idée pour un futur repas.

Allons-y!

Ingrédients

  • 100g de scampis surgelés
  • 300g de linguine
  • 2 tomates
  • 1 courgette
  • 1 oignon doux
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 1 boîte de 250 ml ‘Alpro Cuisine Coco’
  • Sel & poivre
  • Persil
  • Huile d’olive

Préparation
Commencez par émincer finement l’oignon, découpez les tomates en petits morceaux, de même que les courgettes.

Passez rapidement les scampis surgelés sous l’eau chaude.

Dans une poêle, faites chauffer l’huile d’olive sur feu moyen-vif et lorsque la poêle est bien chaude, faites-y revenir les scampis pendant 1 à 2 minutes en remuant bien. Réservez les scampis.

Dans la même poêle, faites revenir les oignons sur feu moyen pendant quelques minutes. Rajoutez les morceaux de courgette et le cube de bouillon émietté et remuez bien le tout. Laissez revenir pendant quelques minutes.

Pendant ce temps, faites bouillir une casserole d’eau salée pour les pâtes et préparez-les selon les instructions du paquet.

Rajoutez ensuite la barquette de Alpro Cuisine Coco et les scampis, mélangez, salez et poivrez et laissez mijoter à couvert pendant 10 minutes en prenant soin de baisser un peu le feu. Rajoutez les tomates en morceaux à la 8ième minute de cuisson. Prenez soin de remuer de temps en temps. Vers la fin rajoutez le persil (j’ai pris du surgelé) et mélangez bien. Si les pâtes ne sont pas encore prêtes à ce moment-là, laissez mijoter le tout à couvert sur feu très doux. Quand elles sont prêtes, rajoutez-les dans la poêle et mélangez bien.

Servez bien chaud et dégustez.

Je vous souhaite beaucoup de plaisir avec cette recette facile et rapide.

 

 

Les gaufres au lait d’amande et sucre de coco

J’ai reçu un gaufrier il y a quelques jours et je suis super contente! Parce que maintenant, je peux préparer des gaufres quand j’en ai envie. Vous l’aurez compris, j’adore les gaufres! Surtout lorsqu’elles sont douces et moelleuses. En plus là, avec la période hivernale et les fêtes qui arrivent, ça va être parfait!

J’ai testé ma première recette de gaufres en me laissant largement inspirer de la recette présente sur le site Ôdélices: « Gaufres de Cyril Lignac« . J’ai suivi les quantités et les étapes, mais j’ai choisi de modifier deux ingrédients: j’ai pris du lait d’amande et du sucre de fleur de coco. Je suis vraiment satisfaite du résultat, surtout au niveau du goût. Du côté texture, j’ai vite compris qu’il fallait 5 minutes de cuisson, sinon les gaufres ressortait vraiment trop ‘molles’.

Ingrédients:

  1. 250g de farine
  2. 1 sachet de levure chimique
  3. 1 sachet de sucre vanillé
  4. 40g de sucre de coco
  5. 2 œufs
  6. 500ml de lait d’amande
  7. 50g de beurre fondu (je l’ai fait fondre doucement au micro-ondes)
  8. 1 pincée de sel
  9. Huile végétale pour huiler les moules du gaufrier (j’ai utilisé de l’huile de tournesol)

Préparation:
J’ai choisi de mélanger tous les ingrédients au robot. Si vous n’en avez pas, vous pouvez évidemment tout faire à l’aide d’un fouet.

Commencez par mélanger la farine, la levure, le sucre et le sucre vanillé. Rajoutez ensuite les deux œufs et laissez bien mélanger le fouet du robot. Pendant que le robot mélange, rajoutez le lait par petits filets et laisser mélanger jusqu’à obtention d’une pâte bien lisse. Rajoutez ensuite le beurre fondu, le sel et mélangez bien.

Laissez reposer votre pâte au moins une heure au réfrigérateur.

Branchez le gaufrier et attendez qu’il soit chaud. Huilez les moules des deux côtés à l’aide d’un pinceau et préparez vos gaufres. Laissez les chauffer pendant 5 minutes.

Laissez refroidir vos gaufres sur la grille du four, l’une à côté de l’autre, afin qu’elles ne ramollissent pas trop.

Vous pouvez les manger nature, avec un de la pâte à tartiner au chocolat ou encore avec des fruits (bananes, myrtilles…)

Ici, elles ont en tout cas passé le test ultime: la princesse les adore!

gaufres

 

Rigatoni al ragú de veau au vino bianco

Moi, j’aime les pâtes! Je le clame haut et fort. Et celles que j’aime le plus sont les rigatoni. Ne me demandez pas pourquoi, mais je les aime d’amour <3.

Il y a quelques temps déjà (et oui, ça fait de nouveau une éternité que j’ai posté une nouvelle recette, honte à moi, je sais), monsieur m’a emmenée dîner dans un délicieux restaurant italien, près de la Place Fernand Cocq à Bruxelles: La Crèche des Artistes. Non seulement j’y retournerai plus que probablement, mais ils m’ont donné envie de cuisiner le plat dont je vais vous partager la recette aujourd’hui. Après la délicieuse scamorza en entrée, j’avais pris les rigatoni alla genovese (au haché de veau et oignons) en plat et je me suis tout simplement régalée. Une tuerie totale!

J’ai voulu reproduire ce plat et je vous propose ma recette. Andiamo!

Ingrédients:

  • +/-250g  de rigatoni
  • +/- 350g de haché de veau
  • Échalotes (5 pour 350g de viande)
  • Huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • +/- 150g Blanc de poireaux (les miens étaient surgelés)
  • Épices herbes italiennes
  • Sel
  • Poivre
  • Jus 1/2 citron
  • Origan
  • Basilic
  • Vin blanc sec (+/- 200ml)
  • 1 cube de bouillon légumes

Préparation:
Commencez par hacher très finement les échalotes, avec un robot hachoir si nécessaire (attention toutefois à ne pas hacher en continu, au risque de vous retrouver avec une purée d’échalotes). Émincez l’ail ou passer le au presse-ail à la cuisson.

Dans une poêle faites chauffer l’huile d’olive et faites revenir les échalotes hachées et l’ail à feu moyen-doux. Après quelques minutes, ajouter le haché de veau et égrainez-le bien. Salez, poivrez et émiettez ensuite le cube de bouillon sur la viande et mélangez bien. Rajoutez les herbes italiennes et les blancs de poireaux et laissez mijoter une bonne dizaine de minutes à couvert, à feu doux.

Ensuite, rajouter le vin blanc sec, mélangez bien et laisser le vin s’évaporer à découvert. Afin de vous assurer que le goût vous convient, n’hésitez pas à goûter de temps en temps. Lorsque celui-ci vous convient, mélangez le jus de citron à la préparation.

En parallèle, vous aurez préparé les rigatoni selon le temps de cuisson indiqué sur le paquet.

Quand les pâtes sont prêtes, rajoutez-les à la préparation de haché de veau et blancs de poireaux et mélangez le tout

Pour terminer, râpez un peu de parmesan par dessus.

Le plat est à servir bien chaud.

Dégustez, profitez, savourez…

20180326_193611

Inspiplat #4: Gnocchis à la sauce butternut onctueuse.

instasize_171105104302.pngLa saison des potimarons, citrouilles et autres courges étant officiellement ouverte, j’ai eu envie de préparer un plat à base de cet aliment. J’ai opté pour le butternut, car le goût me plaît beaucoup. Et ici, vu la taille de ce spécimen, y a eu de quoi faire!

J’ai d’abord pensé faire un bon potage, car vous le savez, les soupes j’adore ça, mais je me suis dit que ce serait trop classique, je voulais faire autre chose. J’ai donc regardé ce qu’il me restait dans le frigo et les placards et j’ai opté pour des gnocchis accompagnés d’une sauce onctueuse au butternut. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre pour être honnête et la surprise fut vraiment bonne. C’est parti pour la recette!

Ingrédients:

  1. 650g de butternut coupés en dés
  2. 1 gros oignon
  3. 2 belles gousses d’ail
  4. 300 à 350 ml de bouillon de volaille
  5. Huile d’olive
  6. Crème fraîche légère (au goût)
  7. Parmesan râpé
  8. Épices & condiments: sel, poivre, noix de muscade, poudres de curry, gingembre et paprika doux (quantités selon votre goût)
  9. Ustensile: mixeur à pied

Préparation:

Commencez par découper votre butternut en dés de plus ou moins 2 cm. Émincez finement l’oignon et écrasez l’ail. Dans une casserole, faites chauffer l’huile d’olive à feu moyen-doux et lorsqu’elle est chaude, faites-y revenir oignon et ail en mélangeant régulièrement pendant quelques minutes. Rajoutez ensuite les dés de butternut et assaisonnez-les de sel, poivre et noix de muscade selon votre goût et mélangez. Laissez sur le feu, à couvert, pendant une trentaine de minutes. Mélangez régulièrement pour que ça ne colle pas dans le fond de la casserole. Préparez votre bouillon de poule et réservez.

Lorsque les dés de courge sont bien ramollis, rajoutez au goût les poudres de gingembre, curry et paprika, ainsi que la quantité souhaitée de bouillon (moi j’en ai mis 325 ml à peu près). Mélangez un peu et mixer ensuite à l’aide de votre mixeur jusqu’à obtention d’une texture homogène et pas trop liquide. (Je conseille de rajouter le bouillon en plusieurs fois afin de s’assurer d’obtenir la texture souhaitée). Pour terminer, rajoutez la crème fraîche et mélangez. Laissez frémir à feu doux le temps de préparer les gnocchis.

Les gnocchis, je ne les ai pas fait moi-même, j’en avais un paquet dans mon frigo. Je les ai donc préparés selon les instructions de celui-ci.

Une fois vos gnocchis égouttés, dressez-les sur l’assiette et rajoutez la sauce butternut onctueuse. Parsemez de fromage râpé et mangez bien chaud. Vous aurez une sauce au goût doux et un peu sucré du butternut, relevé par les épices et l’ail. Plus le sâlé du fromage qui apporte la touche finale. Un super plat de dimanche en somme!

Ici, j’ai choisi les gnocchis, mais avec des pâtes style penne, ça marche très bien aussi.

 

20171105_1313302.jpg

Le butternut étant vraiment énorme, il m’en restait beaucoup, j’ai donc fait un velouté de butternut qu’on a dégusté pour le repas du soir. Avec quelques cerneaux de noix hachés pour donner du croquant, c’était délicieux. Notre dimanche aura vraiment été sous le signe de la cuisine automnale 🙂

20171105_192311

Le velouté 🙂