Spaghetti Boulettes

Samedi soir dernier j’ai dit: « Demain je fais des spaghetti boulettes! » De coup et bien, je vous propose ma petite recette de ce plat simple, mais ô combien délicieux et réconfortant. C’est parti!

Ingrédients

Alors, nous sommes 3 chez nous et pour une quinzaine de boulettes, il faut compter:

  • +/- 450g de haché porc-veau
  • 25 à 30g de chapelure
  • 1 œuf
  • Sel & Poivre
  • Herbes (les miennes sont surgelées): persil et basilic (quantité au goût)

Pour la sauce et les pâtes:

  • 1 conserve de dés de tomates
  • Du sucre, très peu, pour enlever l’acidité
  • 1 oignon rouge
  • 1 cube de bouillon de bœuf
  • Huile d’olive
  • Épices pour spaghetti, origan séché, poivre de Cayenne (ou toute autre épice un peu relevée)
  • De l’eau, à raison d’une demi conserve
  • Parmesan râpé (au goût)
  • 300 g de spaghetti (ou autres pâtes longues au choix)

Préparation

Dans un saladier, mettez le haché, la chapelure, l’oeuf, les herbes, le sel et le poivre. Mélangez bien tout à la fourchette, jusqu’à ce que tous les ingrédients forment un mélange homogène. Formez ensuite vos boulettes de plus ou moins 30g chacune. Réservez-les.

Hachez très finement un oignon rouge (je le fais au hachoir) et le faites-le revenir, dans une sauteuse ou une poêle épaisse, pendant 8 à 10 minutes dans l’huile d’olive à feu moyen-fort, jusqu’à ce qu’il devienne un peu fondant.

Faites ensuite dorer les boulettes de chaque côté, pour qu’elles « prennent » un peu (si vous voyez ce que je veux dire).

Rajoutez ensuite des épices à spaghetti, un cube de bouillon de bœuf émietté, du sel et du poivre, de l’origan séché et du poivre de Cayenne et remuez bien le tout.

Ajoutez le contenu de la conserve de dés de tomates et un peu de sucre. Remplissez votre conserve à moitié avec de l’eau et faites-la tourner un peu pour récupérer la sauce tomates sur les bords et versez l’eau tomatée dans la sauteuse et laissez mijoter à couvert pendant 40 à 45 minutes à feu doux.

Après 30 minutes, faites bouillir une grande casserole d’eau salée pour les spaghetti et préparez-les al dente. Égouttez-les lorsqu’elles sont prêtes, rajoutez-les à la sauteuse avec les boulettes en sauce tomate et mélangez bien de sorte que la sauce imprègne bien les spaghetti.

Servez bien chaud avec du parmesan râpé… Il y avait par chez nous comme un goût de trop peu.

Penne aux pleurotes, courgette et crème

Il y a un peu plus d’une semaine, j’ai fait livrer un délicieux panier de légumes bio de chez eFarmz. Il y avait dedans, entre autres, une jolie courgette et de délicieuses pleurotes. Le lien s’est fait assez vite lorsque Monsieur a suggéré de cuisiner les champignons avec des pâtes. C’est parti pour cette top recette de penne aux pleurotes, courgette et crème.

Ingrédients

Ici pour 4 personnes:

  • 250g de penne
  • 100g de pleurotes
  • 1 courgette
  • 1 oignon jaune
  • 2 gousses d’ail
  • 1cc de fond de volaille
  • 200ml de crème fraiche
  • Parmesan râpé (quantité selon le goût)
  • Huile d’olive
  • Poivre et Sel

Préparation

Commencez par hacher finement l’oignon et l’ail. Découpez la courgette en julienne. Laver les pleurotes, séchez les bien et ensuite découpez-les en morceaux en séparant la tête de la queue.

Dans une casserole, faites bouillir une grande quantité d’eau salée et préparez les penne en les laissant dans l’eau 1 minute de moins que le temps indiqué sur le paquet. Égouttez-les et réservez-les lorsqu’elles sont prêtes.

Dans une sauteuse ou une poêle profonde, faites chauffer l’huile d’olive et faites-y ensuite revenir l’ail et l’oignon pendant quelques minutes. Rajoutez les pleurotes et la courgette, ainsi qu’une cuillère à café de fond de volaille. Mélangez bien le tout et laissez ensuite cuire à couvert pendant 7 à 8 minutes sur feu moyen-doux. Pensez à remuer de temps à autre.

Rajoutez la crème fraîche, le parmesan râpé et les penne et mélangez bien. Amenez à ébullition et baissez le feu ensuite et laissez encore 3 minutes sur feu doux. Si ça paraît un peu trop sec pour vous, n’hésitez pas à rajoutez un peu d’eau.

Ce plat est à servir bien chaud et pourquoi ne pas rajouter encore un peu de parmesan avant de déguster!

Gnocchi de patate maison, sauce crémeuse au mascarpone

J’avais du mal à m’endormir dimanche soir et j’ai traîné assez tard sur Netflix. J’ai commencé à regarder une compétition de cuisine, ‘The Chef’s Line’. J’ai vite-fait de commencer à regarder les épisodes autour de la cuisine italienne et vous l’aurez peut-être compris, le premier épisode italien avait pour thème les gnocchi. Du coup, sur les coups de 1h30 du matin, je me suis dit « Ok, demain je fais des gnocchi maison. »

Je vous propose donc la recette de gnocchi maison et d’une bonne petite sauce pour les accompagner à base de céleri-branche, tomates et mascarpone. (Oui, oui, c’est le mascarpone utilisé dans mon risotto la semaine dernière.)

C’est la première fois que je faisais des gnocchi maison. Je dois avouer que ça m’a pris pas mal de temps, mais le résultat était vraiment top. Ils n’étaient pas tous de la même taille et pas très beaux, mais ce n’est pas grave, tellement je suis contente du résultat final.

Ingrédients

Pour les gnocchi
  • 800g de pommes de terre farineuses
  • 200g de farine
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 1 cs de beurre

(Je dois dire que j’avais beaucoup de pâte, je n’ai pas tout fait et dû malheureusement en jeter un peu, car pas le temps de préparer tous les gnocchi pour congeler le reste. La prochaine fois, je partirai sur 500g de pommes de terre, 125g de farine et 1 jaune d’œuf)

Pour la sauce
  • 3 ou 4 bâtons de céleri-branche découpés très finement
  • 1 oignon haché finement
  • 2 gousses d’ail écrasées
  • 3 belles tomates découpées en morceaux
  • 1 cs de concentré de tomates
  • 2 cs de mascarpone
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • Huile d’olive
  • Mélange d’herbes italiennes, sel et poivre

Préparation

Commencez par bien nettoyer vos pommes de terre sans les éplucher. Plongez-les entière dans une casserole remplie d’eau et amenez à ébullition. Laissez bouillir les pommes de terre au moins 30 minutes. Vérifiez si elles sont tendres et suffisamment cuites avec la lame d’un couteau.

Quand les pommes de terre dont prêtes, égouttez-les, laissez-les refroidir un peu et épluchez-les. Mettez-les ensuite dans un saladier et écrasez-les bien. Lorsqu’elles sont réduites en purée, salez et poivrez, rajoutez la farine tamisée et les deux jaunes d’œufs. Mélangez d’abord à la cuillère en bois et pétrissez ensuite à la main jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

Réservez une surface sur votre plan de travail et farinez-la bien (j’utilise un tapis à pâtisserie en silicone). Formez des petites boules avec la pâte et faites les rouler ensuite à l’aide d’une fourchette, plus précisément de ses dents. (Je ne sais pas si c’est très clair, le but est de faire en sorte que les gnocchi soient un peu ‘ovales’ et qu’il y ait de petites rainures.

Je dois vous avouer que ‘former’ les gnocchis n’a pas été une mince affaire. Ils ne sont pas tous similaires en taille et les rainures ne sont pas très présentes, mais pour un premier essai, je suis assez contente.

Quand vos gnocchi sont formés, plongez-les dans une grande casserole d’eau bouillante salée et égouttez-les lorsqu’ils remontent à la surface (attention ça va très vite, surveillez donc bien la cuisson). Réservez-les dans la passoire le temps de faire chauffer une poêle avec du beurre. Lorsque le beurre est chaud, faites revenir les gnocchi quelques minutes dans la poêle pour les faire dorer et leur donner un peu de croquant.

Vos gnocchi sont prêts! Vous pourriez les déguster tout de suite, mais je vous propose une bonne petite sauce onctueuse et légère pour les accompagner. C’est parti!

Procédez à la découpe de vos légumes pendant la cuisson de vos pommes de terre. Faites chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse à feu moyen-doux et faites revenir l’ail, l’oignon et le céleri-branche pendant une dizaine de minutes, à couvert et à feu moyen-doux. Émiettez ensuite le cube de bouillon par-dessus les légumes et mélangez. Ajoutez les tomates et le concentré, les herbes italiennes et salez et poivrez au goût. Mélangez le tout et laisser mijoter à couvert en prenant soin de baisser le feu. Laissez sur feu doux pendant que vous préparez les gnocchi en prenant soin de touiller de temps en temps.

Quand vos gnocchi sont dans la passoire, rajoutez les deux cuillères de mascarpone dans votre sauce, mélangez et laissez mijoter (toujours à feu doux), le temps de poêler les gnocchi.

Rajoutez ensuite les gnocchi à la sauce, mélangez et servez bien chaud! Avec du parmesan râpé sur le dessous! C’est un délice!

InspiPlat #5: Risotto ‘fond de frigo’ aux petits pois, scampis et mascarpone

L’inspiration en cuisine, parfois elle vient comme ça et parfois tu dois un peu la forcer. Ce soir je l’ai appelée de toutes mes forces tant je désespérais devant le vide intersidéral que représentait mon frigo. Du coup, j’ai fouillé aussi le congélateur et les placards pour un résultat qui, même si c’est moi qui le dis, était vraiment très réussi. Je souhaite donc vous partager cette recette de risotto aux petits pois, scampis et mascarpone. C’est parti!

Ingrédients

  • Scampis surgelés (il m’en restait une vingtaine)
  • Petits pois surgelés
  • Bouillon de volaille, préparez-en à peu près 800 ml
  • 180 g de riz à risotto
  • Mascarpone
  • Fromage râpé italien (ici du Grana Padano)
  • Sel et poivre
  • Huile d’olive

Préparation

Dans une poêle profonde ou un fait-tout, faites chauffer de l’huile d’olive à feu moyen et faites-y revenir vos scampis que vous aurez passés un peu sous l’eau chaude au préalable. Laissez-les sur le feu 1 minute en les retournant de sorte à ce qu’ils soient colorés de chaque coté. Réservez-les.

Montez un peu le feu sur moyen-vif et versez le riz à risotto dans la même poêle que celle où vous avez préparé les scampis et faites-le revenir à sec en mélangeant bien en continu pendant 1 à 2 minutes jusqu’à ce qu’il devienne un peu translucide et bien brillant. Versez ensuite 100 à 150 ml de bouillon sur le riz, laissez celui-ci s’évaporer un peu et ensuite baissez le feu sur moyen en mélanger régulièrement jusqu’à ce que le riz ait bien absorbé le bouillon.

Répétez avec une deuxième tournée de bouillon et rajoutez-y les petits pois selon la quantité que vous souhaitez. Mélangez bien, laisser le riz absorber le bouillon en vous assurant de mélanger très régulièrement.

C’est parti pour une troisième tournée de bouillon selon le même procédé: on mélange régulièrement et on s’assure que le bouillon soit bien absorbé par le riz. J’ai utilisé à peu près 600 ml de bouillon de volaille (mais je préfère toujours en préparer en quantité suffisante).

Assurez-vous également d’assaisonner selon votre goût pendant la cuisson. Le bouillon étant déjà pas mal salé, j’ai plutôt tendance à poivrer jusqu’à ce qu’il y ait juste cette petite note relevée.

En fin de cuisson, rajoutez 2 à 2,5 cuillères à soupe de mascarpone pour donner de l’onctuosité à votre risotto. Mélangez bien de sorte à ce que la totalité du riz et des petits pois soient bien imprégnés de mascarpone.

Baissez sur feu doux, ajoutez les scampis à votre préparation, mélangez bien le tout et laisser encore 3 à 4 minutes à couvert pour continuer la cuisson des scampis. Coupez ensuite le feu, parsemez de fromage râpé et mélangez bien.

C’est prêt et ça se déguste bien chaud! Je vous promets un plat réconfortant et goûteux.

Les scampis sont facultatifs, vous pouvez évidemment préparer ce risotto sans les y ajouter. Mais c’est super bon avec! :-p

Spaghetti alle vongole maison [vidéo]

Si les pâtes c’est la vie. Alors les pâtes aux vongole, c’est le paradis!

Je pense pouvoir dire qu’il s’agit d’un de mes plats préférés. Quand il y en a sur la carte, en général je finis par prendre ce plat, même si j’hésite un peu en me disant que je ferais bien de changer pour une fois. Mais rien n’y fait, les vongole m’appellent! Même si je dois avouer que mes dernières expériences dans différents restaurants de la capitale ne m’ont pas entièrement convaincues. D’ailleurs, les meilleurs plats aux vongole que je connaisse sont ceux que je mange dans les Pouilles.

Tout ça pour dire qu’il y a quelque temps, j’ai eu une envie dingue de spaghetti aux vongole. J’en voulais tellement, mais je n’avais pas envie de tester un nouveau restaurant et risquer d’être déçue. Donc, je me suis dit « Allez Vaness, prépare-les toi-même! »

Et comment dire: on s’est juste régalés! Mon mari et moi avons tout simplement tout mangé. Il ne restait que les coquilles vides et les estomacs pleins.

Voici donc ma recette de « spaghetti alle vongole maison ». Par contre, dites-vous bien que ça ne se prépare pas à la va-vite, l’étape de nettoyage des coquillages peut prendre du temps, donc mettez-vous-y à temps.

Ingrédients:

  1. 500g de vongole (j’ai pris celles emballées sous vide du Delhaize, l’étiquette précise bien ‘vongole veraci’)
  2. 250g de spaghetti (pour ma part, c’est toujours les ‘numéro 12’ de De Cecco)
  3. 1 beau bouquet de persil frisé frais
  4. Huile d’olive vierge ou extra vierge (soyez généreux dans le dosage, on parle de cuisine italienne après tout 🙂 )
  5. 4 belles gousses d’ail
  6. 1 cube de bouillon pour pâtes et riz
  7. 125ml d’eau de cuisson des pâtes
  8. 6 à 7 belles tomates cerises
  9. 1 verre de vin blanc (j’ai pris un Chardonnay de la région du Salento (évidemment) et utilisé un verre pour préparer le plat et le reste de la bouteille on l’a bu en mangeant)
  10. Fleur de sel de Guérande
  11. Poivre noir
  12. Gros sel (pour le nettoyage des vongole)

Préparation:
Lorsque vous achetez le paquet de palourdes, celles-ci sont encore vivante dans leur eau et il est donc impératif de bien les nettoyer avant tout. Le nettoyage n’est pas compliqué, mais il est par contre chronophage. Donc, pour nettoyer vos coquillages, prenez un saladier et remplissez-le à moitié d’eau froide. Rajoutez pas mal de gros sel dans l’eau et mettez-y ensuite les palourdes. Là, il vous faut mettre les mains à l’eau et retourner et mélanger sans cesse les palourdes dans l’eau pendant une bonne dizaine de minutes. Vous allez voir que l’eau va devenir plus foncée. Il faut alors verser l’eau avec les palourdes au-dessus d’une passoire, rincez le saladier et recommencer. Vous devez faire cela jusqu’à ce que l’eau reste claire après vos manipulations. Cette étape un peu fastidieuse je dois l’avouer vous permettra d’éviter les grains de sable lors de la dégustation.

Quand vos palourdes sont nettoyées, réservez-les le temps de mettre en place les autres ingrédients. Découpez vos tomates cerises en deux, écrasez ou émincez l’ail et ciselez finement le persil.  20180709_193127

Dans une poêle, faites chauffer l’huile d’olive à feu moyen-doux, baissez le feu et faites ensuite revenir l’ail et le persil à feu doux. Laissez quelques minutes en mélangeant bien. Rajoutez ensuite vos palourdes, augmentez le feu et laissez cuire à couvert pendant 5 minutes jusqu’à ce qu’elles s’ouvrent. (Les palourdes qui ne s’ouvrent pas ne sont pas bonnes à manger à priori, donc enlevez-les du plat s’il y en a)

Pendant ce temps, mettez à bouillir une casserole d’eau salée pour vos spaghetti, avec le cube de bouillon. Faites cuire vos pâtes ‘al dente’ selon les instructions du paquet. Réservez

Lorsque vos palourdes sont ouvertes, rajoutez les toma;tes cerises, le verre de vin blanc et l’eau de cuisson des pâtes. Laissez ensuite s’évaporer à découvert, à feu moyen, pendant 5 minutes. Coupez le feu et réservez à couvert si vos spaghetti ne sont pas encore cuits.

Lorsque les pâtes sont prêtes, égouttez-les et rajoutez-les à la préparation aux vongole. Mélangez bien à feu vif pendant une bonne minute. Rajoutez un peu de fleur de sel Guérande et du poivre.

Servez bien chaud en rajoutant encore un peu de persil frais ciselé et dégustez votre plat accompagné d’un petit verre de vin blanc si le cœur vous en dit.

vongole

 

J’espère sincèrement que cette recette vous plaira. En tout cas, pour ma part c’est juste délicieux et j’ai hâte de la refaire.

Pour cet article, j’ai aussi tenté de faire une petite vidéo qui vous permet de visualiser tout ça. En espérant qu’elle vous plaise. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire.