Quand on t’a appris à faire des gyozas…

Et bien tu les fais!

Il y a quelques temps, j’ai été invitée à une soirée chez Mmmmh! dans le cadre de mon travail. J’étais déjà super contente d’être invitée, mais je l’étais encore plus lorsque j’ai appris qu’on allait cuisiner. Que demander de plus pour un afterwork? 🙂

Après une petite introduction, nous pouvions chacun choisir notre poste et je n’ai pas hésité une seconde. Je préparerais l’entrée: des gyozas! J’en avais justement mangé 3 jours plus tôt, avant d’engloutir les sushis. C’était juste génial d’apprendre à les faire!

Si vous aimeriez apprendre à préparer ces délicieux raviolis japonais, c’est par ici que ça se passe 🙂

Pour la pâte: Simple et efficace
Nous avons utilisé des ronds de pâtes déjà préparés. On en trouve dans la plupart des supermarchés asiatiques. Attention, la pâte se manipule avec beaucoup de précautions, elle est assez fragile et il ne faut donc pas être trop brut. A part cette petite remarque, il n’y a rien de plus à faire avec la pâte, mais elle nous servira bien assez tôt.

Pour la farce: Simple et rapide

  1. Haché de veau
  2. Oignons jeunes
  3. Coriandre
  4. Gingembre frais
  5. Sauce soja
  6. Poivre

Pour la préparation de la farce, c’est très simple, on hache très finement les oignons jeunes, la coriandre et le gingembre frais. On mélange le tout en assaisonnant avec la sauce soja et le poivre. Je n’indique pas de quantités, comme toujours, goûtez pour vous assurer que la farce vous convienne.

Pour la confection des gyozas: Simple mais minutieux
Votre farce est prête et les petits ronds de pâte n’attendent que vous: c’est parti.
Au milieu de la pâte, mettez une petite boule de farce. N’en mettez pas trop, il ne faudrait pas que le gyoza se casse pendant la cuisson. Refermez la raviole en humidifiant légèrement votre doigt et passez-le sur les bords du rond de pâte. Collez les bords de sorte à former une demi lune en appuyant bien. Ensuite, afin de donner cette forme d’éventail bien typique des gyozas, pincez un peu de pâte de la partie arrondie et ramenez un par un la pâte l’une l’autre. Je sais, ce n’est pas forcément facile à comprendre, mais je vous mets des photos plus bas du résultat à obtenir, ce sera plus parlant. Une fois votre raviole terminée, réservez-la sur un plat fariné. A vous de préparer autant de gyozas que le vous le souhaitez.

Pour la cuisson des gyozas: Simple et étonnant
Il est temps maintenant de passer à la cuisson des ravioles.  Celle-ci se fait en fait en deux étapes: Tout d’abord, faites chauffer de l’huile dans une poêle et lorsque celle-ci est bien chaude, placez les gyozas les uns à côté des autres en les ayant fariné des deux côté au préalable. Laissez cuire quelques minutes dans l’huile chaude en les retournant de temps en temps. Lorsque vous voyez que les ravioles brunissent il est temps de passer à la deuxième étape. Dans la poêle chaude, versez de l’eau tempérée jusqu’à moitié hauteur des gyozas et ensuite recouvrez-la. Baissez le feu pour continuer la cuisson « vapeur ». Vous saurez que vos ravioles sont prêtes lorsque la pâte devient translucide.

Pour la dégustation des gyozas: Simple… c’est bon tout le temps!
Chez Mmmmh! ils ont été dégustés avec une julienne vinaigrée de betteraves italiennes et carottes. Je les ai préparés pour des invités quelques semaines plus tard et je les ai servis sur un lit de salade de blé. A vous de voir, pour ma part, ça va avec tout!

 

 

Quelques infos sur Mmmmh!
L’atelier qui avait été choisi pour nous était celui de « cuisine créative », ce qui est très sympa car une place est laissée à notre créativité culinaire. Avant de se mettre à cuisiner, le groupe reçoit les explications et instructions pour chaque poste: entrée, plat principal et dessert. A chacun après de choisir ce qu’il préfère préparer.  Une attention particulière est apportée à la propreté et à l’hygiène et nous avons l’occasion de travailler avec du matériel professionnel. Une fois que tout est prêt, le groupe entier partage le repas autour d’une grande table, ce qui est vraiment très chouette.

Ce que je regrette, c’est que je n’ai quasi rien retenu de la préparation des autres plats. M’étant uniquement attelée à l’entrée, je n’ai pas du tout participé à la préparation des deux autres plats et donc pas évident de les reproduire, mais bon… j’ai quand même pu les déguster 🙂

Ce petit bémol mis à part, j’ai passé un excellent moment, j’ai pu utiliser du tout bon matos tout en bénéficiant de quelques trucs du chef, notamment concernant la découpe.

Site internet: http://www.mmmmh.be/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s